Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. COVID-19 et entreprises (rubrique sélectionnée)

COVID-19 et entreprises

Foire aux questions

Quelles mesures organisationnelles mettre en place ? Comment organiser son télétravail ? Quelle protection adopter pour les personnels des commerces et de la distribution alimentaire ?... Voici des réponses aux questions les plus souvent posées en entreprise face à la pandémie de COVID-19.

Une pandémie de COVID-19 en rapport avec le virus SRAS-CoV-2 évolue depuis décembre 2019 à partir de la Chine, et en France depuis fin janvier 2020.

Face à cette épidémie, les ministères en charge de la santé et du travail diffusent régulièrement des messages de prévention à l’attention du public, des voyageurs, des professionnels de santé, des salariés et des chefs d’entreprise et les adaptent à la situation de l’épidémie.

En entreprise, l’employeur devra actualiser son évaluation des risques afin de décider des mesures adaptées à la continuité de l’activité, prenant en compte les consignes sanitaires propres à garantir la santé des salariés.

Lorsqu’un Plan de Continuité d’Activités (PCA) existe, et qu’il est diffusé dans l’entreprise, il peut être judicieux d’y prévoir un chapitre qui rassemblent l’ensemble des mesures adoptées pour garantir la santé et la sécurité des salariés pendant toute la période de son application.

Ce dossier a pour objectif d’aider les acteurs de l’entreprise dans cette démarche.

Les déplacements ont été réduits au strict minimum sur l’ensemble du territoire depuis le 17 mars à 12h00. Dans ce cadre se déplacer de son domicile à son lieu de travail est autorisé à condition d’être muni d’une attestation de déplacement dérogatoire ou d’un justificatif de déplacement professionnel (rempli par l’employeur) dès lors que le télétravail n’est pas possible.

Quelles mesures organisationnelles mettre en place ?

Les mesures décrites ci-dessous visent à limiter les contacts physiques rapprochés ou prolongés entre les personnes présentes au sein d’une entreprise (salariés, public, intervenants extérieurs) compte tenu de l’évolution de l’épidémie de COVID-19 et des situations de travail :

  • Le télétravail est la règle pour tous les postes qui le permettent.
  • Pour les postes non éligibles au télétravail et pour lesquels le maintien de l’activité est jugé indispensable, les règles de distanciation sont mises en place :
    • Organiser le maintien de l’activité en limitant le nombre de personnes présentes simultanément sur le lieu de travail ou dans un même local (horaires décalés…),
    • Eviter les réunions et les rassemblements de personnes dans des espaces réduits,
    • Privilégier les bureaux individuels en répartissant les salariés présents,
    • Favoriser la communication par courrier électronique, téléphone, audioconférence ou visioconférence.
  • Etablir des procédures pour l’accès des visiteurs et des clients :
    • Limiter le nombre de visiteurs ou clients et organiser les files d’attente,
    • Afficher des consignes générales d’hygiène,
    • Mettre à disposition des solutions hydroalcooliques dans la mesure du possible à l’entrée des bâtiments recevant du public,
    • Mettre en place une distance de sécurité, voire des dispositifs spécifiques (interphone écrans…) pour les postes particulièrement exposés au public.
  • Dans les secteurs où celle-ci doit être maintenue, organiser la restauration d’entreprise en élargissant la plage horaire d’ouverture, en laissant plus d’un mètre de distance entre les places à table et en mettant en place des alternatives à la restauration collective…).
  • Enlever les revues et les documents des aires d'attente ou des salles communes.
  • Limiter l’accès aux espaces de convivialité et autres lieux de pauses collectives.
  • Veiller à l’approvisionnement des postes de lavage des mains en savon et en papier à usage unique de préférence. Si l’accès aux installations sanitaires n’est pas possible (coursiers, personnel en déplacement ponctuel,…) mettre à la disposition du personnel des solutions hydroalcooliques.

Comment organiser son télétravail ?

Dans le contexte actuel de confinement, le télétravail devient la règle pour tous les postes qui le permettent.

Il est important pour leur santé et leur sécurité que les salariés soient informés des mesures à adopter pour maîtriser les risques auxquels ils sont exposés en télétravail, notamment du fait de leur environnement de travail à domicile : pas d'espace dédié au domicile, bureau  inadapté au travail informatique, non-conformité éventuelle du matériel informatique; et de la dimension psychosociale : nécessité de gérer l'autonomie et l'organisation personnelle du travail, de gérer l'organisation du temps et la charge de travail, non maitrise des différents outils informatiques et de communication, difficultés à établir des limites nettes entre les sphères professionnelle et privée notamment en raison de la présence des enfants au domicile par fermeture des écoles, isolement du salarié au domicile et limitation des interactions sociales qui peuvent être à l'origine de stress ou encore de la pratique de conduites inadaptées comme les addictions par exemple.

Aussi il convient de recommander aux salariés de :

  • Définir, dans la mesure du possible, un espace de travail dédié (au mieux dans une pièce isolée) afin de ne pas être dérangé.
  • D’aménager son poste de travail de manière à être bien installé (le travail sur écran).

Il est également important de recommander aux salariés:

  • D'organiser leur travail :
    • Se fixer des horaires : le plus simple est de garder le même rythme que celui pratiqué dans l’entreprise en se fixant l'heure de début et de fin et en prévoyant l'horaire de sa pause déjeuner, par exemple en indiquant les horaires dans le texte de signature de la messagerie électronique.
    • S’octroyer des pauses régulières afin de réaliser des pauses visuelles et d'éviter de maintenir une posture assise trop longtemps (pauses de cinq minutes toutes les heures).
    • Anticiper et planifier sa charge de travail sur la semaine pour organiser les travaux à faire selon les priorités, le temps nécessaire. Des points réguliers avec le manager sont par ailleurs nécessaires pour aider à la gestion des priorités du travail.
    • Renseigner, lorsque l’outil le permet, son statut sur l’outil informatique : occupé, si par exemple vous travaillez sur un rapport qui nécessite de la concentration, absent en cas de pause, libre si on peut vous contacter.
    • Utiliser tous les outils de communication à distance : mails, tchats, documents partagés, visioconférence, outils de travail collaboratif, agenda partage. Une mise à disposition, par l'employeur, d'un support pour l'aide à l'utilisation des outils d'information et de communication qu’il fournit est indispensable.
    • Garder le contact avec l’équipe :  organiser des réunions téléphoniques ou en visioconférence avec les collègues, des points réguliers avec le manager…

Il est important de conserver un rythme de travail journalier et de garder du lien social, même à distance.
 

Pour plus d’informations :

Quelle protection pour les personnels des commerces / distribution alimentaire ? 

Tous les établissements indispensables à la vie de la Nation, notamment les marchés alimentaires clos ou ouverts et commerces alimentaires (y compris les Drive alimentaires), les pharmacies, les stations-services, les banques, les bureaux de tabac et distribution de la presse ainsi que certains services publics (services de transport …) restent ouverts (cf. liste des établissements autorisés à recevoir du public et autorisés à rester ouverts par dérogation sur le site du gouvernement).

 

Dans ces établissements, il convient :  

  • De limiter le nombre de clients simultanément présents dans le magasin.
  • De respecter une distance de sécurité entre travailleur et clients et faire respecter cette distance entre les clients (affiche, marquage au sol…) dans l’établissement et à la caisse.
  • De nettoyer régulièrement avec une lingette ménagère les surfaces :  comptoir, ordinateurs, terminal de paiement électronique (TEP)…
  • D’éviter tout contact physique avec les clients ; par exemple déposer la marchandise sur une surface ou le client peut la récupérer, plutôt que de donner le produit « de la main à la main ».
  • De fournir des moyens d’hygiène pour se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou avec une solution hydro-alcoolique, et éviter de se toucher le visage.
  • De privilégier l’utilisation des caisses automatiques lorsqu’elles existent.
  • De privilégier les moyens de paiement automatiques (CB sans contact, monnayeur de caisse…).
  • De mettre en place des dispositifs tels que des écrans en plexiglass pour limiter le risque de projection de gouttelettes. Ces dispositifs doivent alors être nettoyés fréquemment en respectant les mêmes procédures de nettoyage que les autres surfaces.


Quelles mesures d’hygiène sont recommandées ?

  • Informer les personnels des bonnes règles d’hygiène et s’assurer que les produits nécessaires sont à disposition en quantité suffisante.
  • Des mesures d’hygiène de base sont à mettre en œuvre pour tout individu aussi bien dans l’entreprise qu’en dehors de celle-ci afin de se protéger et de protéger les autres :
  • Maintenir une distance d’au moins un mètre entre les personnes.
  • Se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir à usage unique en cas de toux ou d’éternuement.
  • Se moucher et ne cracher que dans des mouchoirs à usage unique, que l’on jette immédiatement à la poubelle.
  • Se saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.
  • Se laver soigneusement et régulièrement les mains, avec de l’eau et du savon et les essuyer avec des papiers à usage unique de préférence, en l’absence de point d’eau utiliser une solution hydroalcoolique.
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.
     

Pour plus d’informations :

Doit-on porter un masque ?

Le ministère de la santé a annoncé la mise en place d’une stratégie de gestion et d’utilisation des masques de protection dans les zones où le virus circule activement. L’ensemble des stocks et productions de masques sur le territoire national a été réquisitionné.

Cette stratégie doit bénéficier prioritairement aux professionnels de santé notamment ceux amenés à prendre en charge des patients atteints de Covid-19 en ville, à l’hôpital et dans les structures médico-sociales accueillant des personnes fragiles, ainsi qu’aux services d’aide à domicile, pour garantir la continuité de l’accompagnement à domicile des personnes âgées et en situation de handicap.

Le port de masque par la population non malade afin d’éviter d’attraper la maladie Covid-19 n’est pas recommandé et son efficacité n’est pas démontrée. Les mesures « barrières » sont efficaces. Par ailleurs, le port prolongé de ce type de masque avec le risque de le toucher et les manipulations lors du retrait peuvent au contraire augmenter le risque de transmission.

Le port d’un masque chirurgical ou d’un masque FFP2 est réservé à certaines catégories de professionnels particulièrement exposés selon des modalités bien définies par le Ministère de la santé.

Pour plus d’informations :

Faut-il porter des gants ?

Dans la plupart des situations de travail en entreprise les mesures d’hygiène sont suffisantes.

Si des gants sont utilisés pour éviter que les mains se contaminent au contact des surfaces il convient d’être particulièrement vigilant : les gants se trouvent alors potentiellement contaminés et il faut donc impérativement respecter les mesures suivantes :

  • Ne pas se porter les mains gantées au visage.
  • Oter ses gants en faisant attention de ne pas toucher sa peau avec la partie extérieure du gant.
  • Jeter ses gants dans une poubelle après chaque utilisation.
  • Se laver les mains ou réaliser une friction hydro-alcoolique après avoir ôté ses gants.

Pour plus d’informations :

Comment nettoyer les locaux de travail et gérer les déchets ?

Les coronavirus survivent quelques heures sur des surfaces inertes sèches et jusqu’à 6 jours en milieu humide. Ainsi la transmission par des mains sales portées au visage est possible.

Pour limiter le risque de contact avec des surfaces contaminées, en plus du nettoyage habituel des locaux, un nettoyage plus fréquent des surfaces en contact avec les mains est préconisé (espaces de convivialité, rampes d’escalier, poignées de portes, boutons d’ascenseurs…). Les produits de nettoyages habituels peuvent convenir puisque le SARS-CoV-2 est entouré d'une enveloppe de lipides facilement dégradés par les tensioactifs contenus dans les savons, les dégraissants, les détergents et les détachants.

Dans le cadre de bureaux partagés, des lingettes ménagères ou des produits ménagers compatibles avec les surfaces nettoyées peuvent être mis à disposition des utilisateurs pour le nettoyage des claviers, souris, téléphones, terminal…

Pour cela, il faut s’assurer :

  • de l’approvisionnement en quantité suffisante de fournitures (sacs plastiques, produits de nettoyage…),
  • du ramassage régulier des poubelles.

Si un cas survient dans l’entreprise, un nettoyage de l’espace de travail est-il nécessaire ?

Le coronavirus SARS-CoV-2 est un virus fragile et sensible aux tensioactifs présents dans tous les produits de nettoyage (savons, dégraissants, détergents et détachants). Il peut persister quelques heures sur les surfaces sèches et quelques jours sur des surfaces humides.

En cas de survenue d’un cas COVID-19 sur le lieu de travail, aérer la pièce quand c’est possible. Il est préférable d’attendre un délai de plusieurs heures avant de nettoyer les surfaces du poste occupé par le salarié malade (bureau, matériel informatique, téléphone, poignées de porte…). Utiliser pour cela des lingettes imbibées du produit de nettoyage habituel, en portant des gants de ménage. Laver ensuite les gants à l’eau et au savon, puis se laver les mains dès le retrait des gants.

Les déchets produits par la personne contaminée suivent la filière d’élimination classique.

Quelle ventilation des locaux de travail ?

Au vu des données actuelles, le SRAS-CoV-2 se transmet par inhalation de gouttelettes émises, à moins d'un mètre, par une personne porteuse du virus. Il peut également se transmettre en portant des mains contaminées aux muqueuses (nez, bouche, yeux). Par ailleurs le SRAS-CoV-2 peut survivre quelques heures sur une surface sèche.

Par mesure de précaution, il peut être recommandé de vérifier si les systèmes de ventilation et de climatisation sont en état de fonctionnement optimal. Une aération régulière des locaux par ouverture des fenêtres est souhaitable, même en dehors de ce contexte infectieux.

En complément des mesures organisationnelles visant à limiter les contacts et des mesures d’hygiène individuelle et bien que la transmission se fasse essentiellement par des gouttelettes contaminées émises par la personne infectée dans son environnement immédiat (environ 1 m), un certain nombre de mesures de prévention complémentaires pourraient éventuellement limiter la quantité de gouttelettes dans le milieu ambiant, telles que :

  • En l’absence de ventilation mécanique, aération régulière des locaux par ouverture des fenêtres.
  • Ne pas obstruer les entrées d’air, ni les bouches d’extraction
  • Pour les bâtiments équipés d’un système de ventilation mécanique simple flux ou double flux, maintien de la ventilation et fermeture les portes.
  • Dans le cas des bâtiments équipés d’une centrale de traitement d’air, maintien de l’apport d’air extérieur et arrêt si possible du recyclage.

Il convient de tester la faisabilité de ces mesures techniques en s'assurant qu'elles maintiennent des conditions de température et d’hygrométrie acceptables.

Quels déplacements professionnels à l’étranger ?

Les frontières de l’espace Schengen sont fermées depuis le 17 mars à midi pour une période de 30 jours.

 

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères met régulièrement à jour ses Conseils aux voyageurs. Ils sont disponibles sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et sont réévalués en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique internationale et des mesures prises par les autorités locales.

Pour plus d'informations 

 

Mis à jour le 25/03/2020