Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Métiers et secteurs d'activité
  3. Chimie
  4. Plasturgie (rubrique sélectionnée)

Entreprises de plasturgie

Les métiers de la plasturgie exposent les salariés à de nombreux risques : produits chimiques, températures de mise en œuvre, machines, gestes répétitifs … Panorama des principaux risques et des mesures de prévention à mettre en œuvre.

 

La plasturgie compte en France environ 120 000 salariés, répartis dans plus de 3 000 entreprises. Deux grands types de procédés de transformation des matières plastiques coexistent :

  • la transformation de moyens ou gros volumes à l’aide de procédés automatisés : emballages en polyéthylène, polypropylène, PET, produits d’usage courant  mélangeant plastiques et autres matériaux (couches culottes…), pneumatiques…
  • le travail à façon pour fabriquer des produits en petites quantités, des produits à haute valeur ajoutée (polyester stratifié dans l’industrie nautique ou la fabrication de piscines…) ou des produits à haute technicité (composites à base de fibres de carbone notamment pour l’automobile ou l’aéronautique).

Principaux facteurs de risques

Risques

Origines

Brûlures

Températures élevées utilisées dans les procédés de fabrication

Risques liés à l’utilisation des machines

Projections ou écrasement dus à des pièces en mouvement ou des fluides sous pression

 

Exposition à des produits dangereux

Additifs : stabilisants thermiques, charges, pigments, plastifiants

Produits de dégradation thermique émis lors de la transformation ou du nettoyage par pyrolyse, par purge des machines ou lors du stockage des pièces finies

Monomères résiduels

Solvants pour les opérations de nettoyage ou d’entretien des équipements

Troubles musculosquelettiques (TMS), lombalgies

Gestes répétitifs lors de la fabrication, du conditionnement ou du stockage

Manutention de charges lourdes (lors de l’approvisionnement en matières premières notamment)

Postures inconfortables liées à l’aménagement des postes de travail

Incendie/explosion

Association de solvants inflammables avec des matières plastiques (qui sont de très bons combustibles)

Manipulation de plastiques sous forme de poudre

Agir en prévention

L’employeur d’une entreprise de plasturgie doit tout d’abord évaluer les risques et mettre en œuvre les principes de prévention du risque chimique. Les obligations en matière de prévention des risques d’incendie et d’explosion doivent être également respectées dans ce secteur.

 

Brûlures

Des dispositifs de protection collective appropriés (écran protecteur, capot coulissant anti-projection) doivent équiper les machines. Les EPI doivent être utilisés en complément.

Risque chimique

Substituer les produits dangereux.

Capter à la source (avec une aspiration localisée) sans oublier les postes de finition.

Adapter des équipements, avec le concepteur ou le fabricant, pour faciliter le captage des émissions (par exemple mise en place d’un capot aspirant au-dessus de la tête d’injection).

Adapter des procédures de nettoyage des équipements : proscrire l’emploi de solvants en aérosol, laisser refroidir les pièces (principalement les moules) avant nettoyage.

Aérer/ventiler les zones de stockage des produits finis. 

Risques mécaniques

Certaines exigences de conception ou d’utilisation de ces machines, généralement dangereuses (presses à injection par exemple), sont à respecter. 

TMS

Organiser le travail de façon à permettre aux opérateurs de bénéficier de périodes de récupération.

Limiter les manutentions manuelles et proposer des aides à la manutention.

Aménager les postes de travail en cherchant à éviter les postures statiques et prolongées et les postures contraignantes (flexion, inclinaison, rotation du tronc).

Impliquer les salariés dans la recherche de solutions

Incendie/Explosion

Privilégier la manipulation/l’utilisation de plastiques sous forme de granulés.
Limiter les températures de chauffe, capoter les équipements et supprimer les dépôts de poussière par aspiration.
Capter à la source les vapeurs de produits inflammables (notamment les solvants).
Mettre en place et utiliser du matériel ATEX dans les zones identifiées.

Pour mieux connaître les caractéristiques et les risques associés aux matières plastiques pour leur mise en œuvre en sécurité, consulter la base de données Plastiques, risque et analyse thermique. Sont notamment précisés les produits chimiques libérés lors de la transformation à chaud des polymères et lors de leur dégradation thermique.

En savoir plus

Mis à jour le 08/01/2018