Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. MétroPol
  5. Zéaralénone M-306 (rubrique sélectionnée)

MétroPol Zéaralénone M-306

Sommaire de la fiche

Cette méthode décrit le prélèvement en mode Actif sur CIP10-I et l'analyse par HPLC détection fluorimétrique de la (des) substance(s) : Zéaralénone.

Données de validation : Validation complète

Substances

Informations générales

Propriétés physico-chimiques
Nom N° CAS Formule chimique Classification CMR
Zéaralénone 17924-92-4

C18H22O5

Plus d'informations
Nom Masse molaire Densité Synonymes Fiche toxicologique
Zéaralénone 318,4

ZEA

Familles de substances

  • MYCOTOXINES

Principe et informations

La détermination de la concentration en zéaralénone dans les atmosphères de travail est réalisée par prélèvement de l’aérosol de poussières contaminées à l’aide d’un échantillonneur CIP 10 muni d’un sélecteur de la fraction inhalable haute efficacité et équipé d’une coupelle rotative contenant une mousse filtrante en polyuréthane.

La masse d’aérosol prélevé peut être déterminée par pesée des coupelles avant et après prélèvement.

La zéaralénone est extraite du média de collecte à l’aide d’un mélange de solvants. La solution d’extraction est ensuite purifiée et concentrée sur colonne d’immunoaffinité. L’ analyse est réalisée par chromatographie en phase liquide avec détection fluorimétrique.

Principe de prélèvement et d'analyse

  • État physique

    Particules en suspension (liquides ou/et solides)
  • Type de prélèvements

    Actif
  • Nom du dispositif

    CIP10-I
  • Plus d'informations

  • Technique analytique

    CHROMATOGRAPHIE EN PHASE LIQUIDE
  • Injecteur

    PASSEUR A EFFET PELTIER
  • Détecteur

    FLUORIMETRIE

Domaine d'application

Substance Quantité minimum sur le dispositif Quantité maximum sur le dispositif Concentration minimum Concentration maximum Volume maximum
Zéaralénone

3 ng collectés dans la coupelle

200 ng collectés dans la coupelle

0,6 ng/m3 en zéaralénone (et au moins 1 mg/m3 en poussières contaminées) pour 4800 L d'air prélevés

30 mg/m3 au plus en poussières  pour 2400 L d'air prélevés

1200 à 4800 L

Méthode de prélèvement

Utilisation du dispositif CIP 10pour le prélèvement d'aérosols

Un dispositif de prélèvement :

Dispositif N°1
  • Type dispositif

    CIP10-Inhalable
  • Support ou substrat de collecte

    • FILTRE EN MOUSSE POLYURETHANE
  • Commentaires, conseils et consignes

     

    Photo d'un ensemble CIP10-I et représentation shématique du sélecteur de la fraction inhalable avec la coupelle rotative en place.

Conditions de prélèvement

  • Débit de prélèvement (L/min)

    10
  • Temps de prélèvement maximum en heures

    8


Préparation des dispositifs de prélèvement en vue d’une intervention en entreprise

Méthode d'analyse

Principe général de l'analyse en laboratoire

Préparation d'analyse

  • Durée de conservation prélèvements avant analyse

    30 jour(s)
  • Conditions de conservation avant analyse

    A température ambiante

  • Nombre d'étapes de préparation

    5
  • Commentaires sur les étapes

    Avant toutes étapes, réaliser les pesées des coupelles après prélèvement.

    La première étape consiste  à extraire les poussières contaminées par la zéaralènone, à partir des coupelles, avec un mélange 80/20 méthanol/eau.

    La deuxième étape consiste à diluer avec 100 mL de solution PBS.

    la troisième étape consiste à fixer et purifier la zéaralénone sur une colonne immunoaffinités( IA), contenant des anticorps monoclonaux spécifiques, greffés sur gel de Sépharose.Ces colonnes doivent être stockées entre 4 °C et 8 °C mais non congelées..

    La quatrième étape consiste à extraire la zéaralénone à partir d' une colonne IA en déposant 1,5 mL de méthanol.

    La cinquième étape consiste à concentrer par évoporation à sec et reprise par 200 µL du mélange méthanol/eau 75/25.

     

  • Durée de conservation échantillon préparé avant analyse

    8 jour(s)
  • Conditions de conservation échantillon préparé avant analyse

    Conservation à 4°C

     

5 techniques de préparation d'analyse :
Technique de préparation d'analyse N°1
  • Solvant ou solution

    • MELANGE DE SOLVANTS
  • Type de préparation

    Extraction
  • Volume

    10 mL
  • Ultrasons

    • Temps d'ultrasons : 15 min
  • Autres conditions de préparation

    Récupération des poussières.

  • Commentaires

    Récupération des poussières déposées sur les parois de la coupelle en effectuant 3 fois de suite l’étape suivante :

    Ajouter 1 mL de solvant d'extraction dans la coupelle, la refermer avec son couvercle et la soumettre 5 minutes aux ultra-sons. Récupérer la solution d’extraction à l’aide d’une pipette pasteur en matière plastique et la transférer dans le flacon qui contient la mousse.

Technique de préparation d'analyse N°2
  • Solvant ou solution

    • PBS
  • Type de préparation

    Dilution
  • Filtration

    Au besoin

  • Commentaires

    Dilution avec la solution tampon : Transférer la totalité de la solution d'extraction  dans un flacon de 200 mL avec la solution tampon PBS (rincer plusieurs fois le flacon qui contient la mousse avec une portion de solution tampon, aspirer au travers de la mousse avec une pipette pasteur en matière plastique, transférer dans le flacon de 200 mL).

    Agiter à l’aide d’un barreau magnétique.

    Si la solution est opaque car très chargée en poussières, prévoir une filtration au travers d’un cône en papier filtre (aucune perte de mycotoxines lors de la filtration sur papier filtre n’a été mise en évidence).

Technique de préparation d'analyse N°3
  • Solvant ou solution

    • PBS
  • Type de préparation

    Purification
  • Commentaires

    Utilisation des colonnes d'immunoaffinité (conditionnement, rinçages, pratique ou non du blackflush) à adapter, le cas échéant, aux indications du fabricant.

    Transférer la totalité de la solution échantillon sur une colonne d’immunoaffinité.

    Prévoir un corps de seringue de 20 à 50 mL comme réservoir de distribution, à remplir en plusieurs fois, pour transférer tout le volume de solution sur la colonne

    En cas de difficulté d’écoulement, amorcer celle-ci à l’aide d’un faible vide (ne jamais dépasser 5 bars).

    Eliminer le mélange de solvant par soutirage sous vide (ne pas amener à sec) dans la cuve de récupération. Les mycotoxines sont maintenant liées aux anticorps monoclonaux spécifiques.

    Rincer la colonne IA avec 2 fois 10 mL  (par exemple) d'eau, préalablement versés dans le flacon de 200 mL ayant contenu la solution échantillon (pour une récupération complète de celle-ci).

    Eliminer l’eau par soutirage à sec, en douceur et en s’assurant qu’il soit complet.

    Ci-dessous : photo du dispositif.   

                                       

Technique de préparation d'analyse N°4
  • Solvant ou solution

    • MELANGE DE SOLVANTS
  • Type de préparation

    Extraction
  • Commentaires

    Protocole d’extraction à adapter, le cas échéant, aux indications du fabricant (en particulier pour la pratique ou non du backflush).

    Remplacer la cuve de récupération par le portoir équipé des flacons de récupération et s’assurer que les aiguilles plongent jusqu’au fond des flacons

    Déposer le solvant en haut de la colonne, laisser passer au-travers de la colonne par gravité, recueillir dans le flacon.

    Si la colonne le permet, la technique du backflush avec trois passages successifs permet ensuite d’améliorer le rendement de récupération des mycotoxines :

    Aspirer la solution recueillie dans le flacon à l’aide d’une seringue ajustée sur la colonne d’immunoaffinité. Le liquide passe dans la colonne en sens inverse, il est recueilli au-dessus de la phase solide. Laisser repasser la solution au-travers de la colonne par gravité, recueillir dans le flacon. Reproduire cette étape 2 fois de suite.

    Récupérer la totalité de l’éluat par soutirage à sec, en douceur et en s’assurant qu’il soit complet,  mais sans excès sous peine d’éclaboussures et de perte de produit.

    Ci-dessous : photo du dispositif.

     

     

Technique de préparation d'analyse N°5
  • Type de préparation

    Concentration
  • Évaporation

    • Température : 35 °C
    • Gaz : Azote
  • Commentaires

    L’extrait contenu dans les flacons de récupération est évaporé à sec sous flux d’azote de la façon suivante :

    Déposer les flacons, sans leur bouchon, dans les blocs de l’évaporateur prévu à cet effet (T=35°C, débit d’azote 0,4 PSI).

    Faire descendre les aiguilles au dessus des flacons sans qu’elles ne trempent dans l’extrait.

    Effectuer cette étape de concentration pendant 1 heure à 1 heure 30.

    Descendre les aiguilles au fur et à mesure de l’évaporation.

    Lorsque l’extrait est complètement évaporé : retirer les flacons, remettre leur bouchon  pour effectuer la pesée du flacon contenant le résidu sec.

    Reprendre le résidu par 200 µL de solvant.

     


     

Une condition analytique :

Condition analytique N°1
  • Technique analytique

    • CHROMATOGRAPHIE EN PHASE LIQUIDE
  • Injecteur

    • PASSEUR A EFFET PELTIER
  • Colonne

    • PHASE INVERSE C18
  • Détecteur

    • FLUORIMETRIE
  • Phase mobile

    • EAU
    • METHANOL

Étalonnage et expression des résultats

 La technique d'étalonnage utilisée lors du développement de la méthode revêt un caractère obligatoire pour atteindre le niveau de performances indiqué (sensibilité, rendements, précision).

  • Principe d'étalonnage

    externe
  • Solvant de l’étalon

    • Même solvant que celui des échantillons
  • Commentaires

    Les solutions étalons sont préparées à partir du produit de référence et purifiées et concentrées (comme les échantillons) sur colonne d’immunoaffinité.
    Les informations détaillées sur l'étalonnage sont fournies avec les données de validation (Validation-Compléments pour l'ochratoxine et la zéaralénone ou Validation-Compléments pour les aflatoxines).

Bibliographie

[1] Règlement CE/1881/2006 de la Commission du 19 décembre 2006 portant fixation de teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires, modifié par 5 règlements CE en 2007, 2008 et 2010.

[2] J.L. GAUMY, J.D. BAILLY, V. BURGAT et P. GUERRE. Zéaralénone : propriétés et toxicité expérimentale. SYNTHÈSE SCIENTIFIQUE. Revue Méd. Vét., 2001, 152, 3, 219-234

[3] BENNETT G.A., SHOTWELL O.L. et HESSELTINE C.W.. Destruction of zearalenone in contamined corn. J. Amer. Oil Chem. Soc., 1980, 57, 245-247.
 

Historique

Version

Date

Modification(s) faisant l’objet
de la nouvelle version

M-306/V01

05/01/2016

Création

M-306/V02 Mars 2018 Correction de la méthode d'analyse , ajout chromatogramme

Date de mise à jour : mars 2018